Les Bijoux

Aimé et Huguette se sont rencontrés dans un bar en 1968. Depuis, les Bijoux, comme les appellent leurs proches, cultivent très précieusement leur attachement mutuel.

Huguette, qui a maintenant 79 ans, est atteinte de la maladie d’Alzheimer au stade 4 et présente un déficit cognitif modéré. Aimé, âgé de 85 ans, a subi de nombreuses opérations au cours des quinze dernières années à la suite d’un cancer qui a nécessité plusieurs dizaines de séances de chimiothérapie. Il est naturellement devenu l’aidant d’Huguette et l’assiste dans toutes les tâches du quotidien. Son rôle ne se limite pas à être présent lorsque Huguette a besoin d’aide, il est pratiquement devenu le prolongement d’Huguette, son double par amour.

Pendant deux ans, j’ai régulièrement suivi Aimé et Huguette dans leur quotidien lyonnais afin de les comprendre et pouvoir raconter au mieux cette relation « d’aidant à aidé ». Pour ce reportage, j’ai uniquement travaillé en lumière naturelle afin de ne pas déformer la réalité de leur quotidien. Au cours des moments passés à leurs côtés, j’ai essayé d’être le plus discret possible pour ne pas perturber ces moments intimes. La sincérité de ma démarche m’a permis, au fil du temps, de gagner leur confiance.

Lorsque Huguette parle, il lui arrive de perdre le fil du dialogue. Alors, elle se tourne vers son Bijou, l’homme qui l’accompagne depuis tant d’années, et en qui elle a une totale confiance. D’un regard, Aimé la rassure. Parler devient alors facultatif, inutile.

J’ai été profondément marqué par la tendresse rayonnante qui émane de leur relation. La capturer le temps d’une photographie et la partager, afin d’adoucir la vision que nous avons de cette si particulière relation de l’aidant à l’aidé, est tout l’enjeu de ce reportage. J’ai également tenu à ce que ce soit les mots d’Aimé, puisés dans ses écrits, qui servent de légende à ces photographies.