Album // Le centre Khady Guey

Le centre Khady Guey
Description

Au Sénégal, un centre handisport survit. A travers ce reportage il vous ai présenté la situation précaire de ce centre, le centre Khady Guey.

Consulter le reportage

Le Centre Khady Guey

Le centre Khady Guey est situé dans la ville de Mbour au Sénégal. Il accueil, forme, et insère des handicapés moteurs.

Créé en 1988 par une ONG Allemand du nom de « Sénégal », le centre survit tant bien que mal compte tenu d’un manque évident de moyens. Vingt personnes y travaillent bénévolement à temps plein tout au long de l’année avec beaucoup d’énergie et de courage pour y accueillir quotidiennement les 50 handicapés qui fréquentent le centre.

Chaque jour, dès 9 heures du matin, les handicapés viennent travailler au centre pour y effectuer des travaux de cordonnerie, couture, broderie et reliure. Les nouveaux se forment à l’aide des plus expérimentés pour répondre aux commandes.

Les travaux réalisés ne permettent pas de subvenir aux besoins de fonctionnement de l’établissement, aussi une infirmerie a été crée où la population de la ville peut venir se faire soigner moyennant une faible contribution. Une école contribue au financement de la structure en accueillant 105 élèves qui paient une cotisation mensuelle de 5 000 FCFA (7.5 €). L’encadrement de ces élèves est réalisé par des bénévoles.

Une section handibasket a été crée, qui malgré le manque de fauteuils, parvient tout de même à s’entraîner et à organiser des matchs.

Un internat permet à 15 chanceux de rester sur place. Les autres doivent composer avec la circulation très dense sur les pistes de sable, et les transports en commun aléatoires et non adaptés pour rentrer chez eux.

Malgré toutes ces activités, la structure n’est pas autonome financièrement et ne peut boucler son budget qu’avec les dons qu’elle reçoit de l’ONG allemande. L’autre grande difficulté est le manque de matériel : fauteuils roulants, machines à coudre, appareillage pour l’atelier orthopédique, ordinateurs, matière première pour la cordonnerie, livres pour l’école. Chaque année les contributions financières extérieures diminuent et en l’absence de subvention de l’Etat sénégalais le risque est grand de voir un jour le centre fermer ses portes faute de moyens.

Le centre Khady Guey est beaucoup plus qu’une structure d’accueil et de réinsertion pour les handicapés moteurs, c’est surtout un lieu porteur d’espoirs où handicapés, bénévoles, enfants apprennent à vivre ensemble. Sa fermeture serait un désastre pour les handicapés dans un pays où le manque de structure adapté se fait cruellement sentir.


Merlet Antoine